La Cinémathèque québécoise

Collections en ligne

Ce site est rendu possible grâce à la fondation Daniel Langlois

Dossiers sur les collections

LES BIOGRAPHIES > Camil Adam

ADAM, Camil, réalisateur, monteur, scénariste (Montréal, 1927 – Montréal, 2007). Après une courte carrière de musicien, il aborde le cinéma comme monteur travaillant notamment avec Claude Jutra (Fred Barry comédien, 1959, c. m.; Félix Leclerc, troubadour, 1959, c. m.) et Roger Blais (Bonsoir Monsieur Champagne, 1964, c. m.). Il réalise un premier film, Silence, on tourne (1958, t. c. m.), puis un deuxième, Au plus petit d’entre nous (1962, c. m.), étude objective de la vie d’un clochard montréalais, primé au Festival international du film de Montréal. Il entreprend, ensuite, la réalisation d’un long métrage, Manette (la folle et les dieux de carton) (1965), tourné de façon indépendante, qui attend longtemps sa sortie (début 1967). Adam y décrit, dans un style ambitieux, mais brouillon, le cas d’une prostituée qui croit trouver dans la mystique hindoue une solution à ses problèmes existentiels. À la suite de cet échec, Adam s’éloigne du cinéma pour devenir éditeur de musique. Il participe cependant au scénario de L’apparition (R. Cardinal, 1972), dont il réalise quelques scènes sans toutefois qu’on reconnaisse son apport au générique, et signe le montage de Ribo ou «le soleil sauvage» (R. Racine et J.-H. Nama, 1977). (Robert-Claude Bérubé, Le Dictionnaire du cinéma québécois)

Dossier réalisé avec la collaboration de