La Cinémathèque québécoise

Collections en ligne

Ce site est rendu possible grâce à la fondation Daniel Langlois

Dossiers sur les collections

LA PREMIÈRE MONDIALE > Autres documents

1998_0045_AR_01-2 Certificat du Grand Prix, Festival du cinéma canadien 1963.
Août 1963. Papier cartonné. Coll. Cinémathèque québécoise. 1998.0045.AR.
Document officiel attestant que le film À tout prendre de Claude Jutra a obtenu le Grand Prix du Festival du cinéma canadien.

1984_0049_23_AR_06Bon de livraison à Tania Fédor de la fleuriste Madame C.-M. La Bissionnière.
10 août 1963. Papier avec en-tête. Coll. Cinémathèque québécoise. 1984.0049.23.AR.
Le jour de la première mondiale du film, Claude Jutra fait livrer des fleurs aux comédiennes, dont Tania Fédor, avec ce mot : « Puisque tout est à prendre, prenez ces fleurs. Mon amitié et ma reconnaissance. »

46p_660_01_12_2_1 Lettre de Louis Gauvreau à Claude Jutra et Johanne Harrelle.
11 août 1963. En-tête de l’Hôpital Jean-Talon. Manuscrit autographe signé. Deux feuillets recto-verso. Archives UQAM. Fonds d’archives Claude-Jutra, 46P-660:01/12 (2).
Louis Gauvreau, le frère de la mère de Claude Jutra, écrit le lendemain de la première du film au Loew’s une lettre très juste et très touchante sur À tout prendre. « Tu as tout dit, vous avez tout traduit, avec franchise, avec brio et une technique de maitres. […] À tout prendre est captivant d’une minute à l’autre. On voudrait souvent revenir en arrière pour comprendre une allégorie, on ne peut pas, la suite nous emporte. On veut revoir le film, c’est une grande qualité. »

Dossier réalisé avec la collaboration de