La Cinémathèque québécoise

Collections en ligne

Ce site est rendu possible grâce à la fondation Daniel Langlois

Dossiers sur les collections

LE TOURNAGE > Autres documents

2009_0102_30_AR_01Lettre de Claude Jutra à Victor Désy.
23 novembre 1956. Manuscrit autographe. Coll. Cinémathèque québécoise. 2009.0102.30.AR.
Lettre originale, dite « de la suicidée », lue par Victor dans le film et note de Victor Désy, envoyée à André Gervais, authentifiant la dite lettre.

46p_030_280_8Télégramme de Johanne Harrelle à Claude Jutra
19 juillet 1962. Archives UQAM.Fonds d’archives Claude-Jutra, 46P-030/280 (8).
Dans ce télégramme envoyé de Montréal à Vancouver et adressé à Claude Jutra au soin de Hans Hartog (metteur en scène de théâtre), Johanne commente les rushes d’À tout prendre qu’elle vient de voir.

46p_030_280_11Lettre de Johanne Harrelle à Claude Jutra.
Septembre 1963. Manuscrit autographe, sur papier ligné. Archives UQAM. Fonds d’archives Claude-Jutra, 46P-030/280 (11).
Cette lettre, non datée, rend bien compte de la façon dont le film a été dialogué. Grâce à une interrelation très étroite entre les trois principaux protagonistes ayant vécu cette histoire, Johanne, Victor et Claude improvisent les dialogues dans un échange constant. Ici, Johanne propose à Claude une autre façon de formuler les répliques de la fameuse scène dite « de la confession ».

Elle lui écrit : « J’ai trouvé le secret pour la « confession de Johanne ». Au lieu de dire « Mamour, je ne suis pas Haïtienne, etc. », si je disais ceci « Mamour, tu crois que je suis de bonne famille, riche, n’est-ce pas. Eh ! bien non, ça n’est pas ça du tout. Je n’ai pas connu mes parents, je suis orpheline, élevée à la crèche, puis au couvent. On ne pouvait trouver de parents adoptifs pour moi, car j’étais noire, etc., etc. » (cette formule-là à peu près). Il me semble que c’est beaucoup mieux à tout point de vue, plus compréhensible du point de vue international […] »

1984_0049_10_SC_11Plan tournage de quelques scènes.
[196?] Deux pages annotées. Coll. Cinémathèque québécoise. 1984.0049.10.SC.
Cette liste indique quelques-uns des lieux principaux du tournage du film.

1984_0049_10_SC_02Description des vêtements portés par Claude et Johanne pour le tournage du mercredi, 1er novembre 1961.
[1961] Feuillet ligné rouge. Coll. Cinémathèque québécoise. 1984.0049.10.SC.
Liste détaillée des costumes portés par Johanne et Claude pour les scènes intitulées « Halloween » et « Fin de partie ».

1984_0049_23_AR_08Bon de livaison du fleuriste Marcel le Mat à Tania Fédor.
9 septembre 1962. Papier en-tete. Coll. Cinémathèque québécoise. 1984.0049.23.AR.
Une douzaine de roses rouges sont livrées à Tania Fédor à l’adresse de la résidence de la famille Jutras, rue Sainte-Famille. C’était probablement lors du tournage de la séquence de la visite de Claude à sa mère (jouée par Tania Fédor) dans la chambre de sa mère réelle.

Dossier réalisé avec la collaboration de