La Cinémathèque québécoise

Collections en ligne

Ce site est rendu possible grâce à la fondation Daniel Langlois

Dossiers sur les collections

LA DISTRIBUTION > Aux États-Unis

Affiche du film

3882986_AfficheAffiche du film.
1966. Affiche américaine du film. © Lopert Films Inc.  Avec ce code à l’endos : ISH DOM 66/242. Grand formant. BAnQ, AFF B 00003107 CON.
Cette affiche représente les profils d’un homme et d’une femme, découpés en silhouette, face à face, illuminés sous l’effet d’une intense fulguration. Il n’est cependant pas visible que la femme est une Noire.

DIALOGUE ENTRE LEONARD COHEN ET L’ACADEMY AWARDS

1981_0061_10_AR_11Transcription d’une conversation téléphonique entre Leonard Cohen et l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences.
Document non daté. En anglais. Coll. Cinémathèque québécoise.1981.0061.10.AR.
Une conversation cocasse de Leonard Cohen qui tente de soumettre le film À tout prendre au concours des Academy Awards.

1981_0061_10_AR_12Transcription d’une conversation téléphonique entre Leonard Cohen et l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences.
Document non daté. En français. Coll. Cinémathèque québécoise.1981.0061.10.AR.
Traduction française d’une conversation cocasse de Leonard Cohen qui tente de soumettre le film À tout prendre au concours des Academy Awards.

Correspondance

1981_0056_18_AR_17Lettre de Pauline Kael à Claude Jutra.
12 novembre [1963]. Manuscrits autographe en anglais. Six pages. Coll. Cinémathèque québécoise.1981.0056.18.AR.
Pauline Kael, célèbre critique américaine, offre à Claude Jutra de distribuer son film dans le cadre d’une nouvelle organisation qu’elle est en train de mettre en place avec d’autres personnes : l’American Film Institute. Et de faire en sorte qu’il soit le premier projet d’envergure mis de l’avant par cette société. Voici la traduction française d’un passage de la lettre : « Robert Hughes, qui affirme que ton film est “l’œuvre la plus audacieuse produite dans notre hémisphère ces dernières années”, est en visite chez moi en ce moment (avant de se rendre à Hollywood pour promouvoir la mise en nomination du film de Robert Frost — très bon film — aux Academy Awards). C’est lui qui a proposé que le premier grand projet de notre Institut (American Film Institute) soit consacré à ton film afin qu’il ait le lancement et la distribution qu’il mérite. Nous avons téléphoné à Colin à Los Angeles et nous lui en avons parlé et il est très enthousiasmé et en a discuté avec d’autres personnes. »

1981_0056_18_AR_15Lettre de Colin Young à Claude Jutra.
[Février 1964]. Un feuillet recto verso, sur papier en-tête de l’University of California. En anglais. Coll. Cinémathèque québécoise.1981.0056.18.AR.
Colin Young, professeur à l’Université de Californie, relate à Claude Jutra les réactions et commentaires de Jean Renoir et des étudiants à la suite de la projection d’À tout prendreVoici la traduction française du commentaire de Renoir : « J’aime beaucoup le film; je pense qu’il est excellent. Toutes les parties du film où l’histoire est racontée de façon plus ou moins directe (voix in) sont bonnes; toutes les parties où l’histoire est racontée indirectement (voix off) sont excellentes, et souvent même brillantes. Somme toute, le film marque une avancée dans le cinéma. J’espère qu’il aura le succès qu’il mérite. Bien sûr, lorsqu’un film ne conduit pas son auditoire sur des chemins tracés d’avance, il doit être parfaitement réalisé — encore mieux que pour un film au style prévisible. J’espère que les gens sauront l’apprécier. »

1981_0061_10_AR_06Lettre de Pauline Kael à Claude Jutra.
29 février 1964. Deux pages dactylographiées. En français et en anglais.Coll. Cinémathèque québécoise.1981.0061.10.AR.
Pauline Kael rapporte les commentaires de quelques personnes ayant vu le film à Hollywood : Colin Young, Jean Renoir, John Cassavetes (le plus enthousiaste) et Alberto Cavalcanti. Voici la traduction française du commentaire de Cassavetes : « Je pense que le film est superbe. Il est probablement le meilleur des jeunes réalisateurs que j’ai eu l’occasion de voir. Il manie la caméra magnifiquement; il a un sens de l’humour diabolique; il dirige les acteurs mieux que quiconque ne l’a fait depuis longtemps. Il est un amateur dans le meilleur sens du terme parce que chacune des scènes est une découverte. Je suis certain qu’il n’a pas tout planifié dans les moindres détails puisque ces scènes sont tellement spontanées. »

1984_0049_23_AR_16Facture du Periodicals Department, University of California à Robert Hershorn.
4 février 1964. Papier en-tête. Coll. Cinémathèque québécoise.1984.0049.23.AR.
Achat par Orion Films de 50 exemplaires du périodique Film Quarterly Vol. 17, No. 2 (Winter, 1963-1964), dans lequel est publié un article de Colin Young sur le film.

1983_0032_37_AR_01Mot de Jean Renoir à Claude Jutra.
[1964] Manuscrit autographe. Coll. Cinémathèque québécoise.1983.0032.37.AR.
Jean Renoir a vu À tout prendre aux États-Unis et envoie ce mot à Jutra. « Avec mes compliments confraternels ».

1983_0032_37_AR_02Brouillon de lettre de Claude Jutra à Jean Renoir.
[1964] Demi-feuille.Non signée. Coll. Cinémathèque québécoise.1983.0032.37.AR.
« Cher maître… » Réponse à une lettre de Jean Renoir reçue alors qu’il était hospitalisé à la suite d’un accident de scooter sur le pont Jacques-Cartier.

1981_0040_07_AR_06Lettre de Claude Jutra à Robert Hughes.
6 janvier 1965. Coll. Cinémathèque québécoise.1981.0040.07.AR.
Claude Jutra accorde à Robert Hughes le droit de vente exclusif d’À tout prendre.

1981_0040_07_AR_07Lettre de Robert Hughes à Robert Hershorn.
22 février 1965. Copie conforme à Claude Jutra. Coll. Cinémathèque québécoise. 1981.0040.07.AR.
À la suite de la lettre de Claude Jutra, du 6 janvier 1965, Robert Hughes s’adresse à Robert Hershorn, coproducteur du film, pour obtenir des éclaircissements sur son contrat. À noter que la lettre est envoyée à Hyde Park Clothes, la manufacture de vêtement de la famille Hershorn.

1981_0040_07_AR_03Lettre de Laurence D. Kramer à Claude Jutra.
11 août 1965. Papier en-tête de la United Artists Corporation. Deux pages. Coll. Cinémathèque québécoise.1981.0040.07.AR.
Après quelques commentaires sur deux films québécois, Laurence D. Kramer, de la United Artists Corporation, exprime à Claude Jutra son enthousiasme pour le film À tout prendre et son intérêt à travailler de nouveau avec lui sur un autre projet.Transcription d’un passage de la lettre : « It is just that David and I feel that À TOUT PRENDRE is such a fine and exciting film that we would like to follow this up, in our association with you, with a project which we ail feel can, in its own way, be equally as exciting. Therefore, please feel free to send us anything to read which you would like us to consider for another project. We both hope you will keep us inundated! »

46p_660_01_12_5Lettre de Claude Jutra adressée à Sidney Lieb.
16 novembre 1965. De Montréal. Dactylographiée. Copie carbone, non signée. Une page. Archives UQAM. Fonds d’archives Claude-Jutra, 46P-660:01/12 (5).
Correspondance à propos du matériel envoyé au Print Departement de la United Artists, probable dans le but de faire tirer de nouvelles copies.

1981_0040_07_AR_01Lettre de Sidney Lieb à Claude Jutra.
26 novembre 1965. Sur papier à en-tête de la United Artists Corporation. Coll. Cinémathèque québécoise.1981.0040.07.AR.
Sidney Lieb,  de la United Artists Corporation,  à Claude Jutra concernant une mésentente dans l’interprétation du contrat.

1984_0049_23_AR_01Lettre de Rita Pascua à Claude Jutra.
15 mars 1966. Papier en-tête. Coll. Cinémathèque québécoise.1984.0049.23.AR.
Lettre de réclamation du laboratoire Movielab, Inc. de New York pour factures impayées.

1981_0040_07_AR_02Lettre de Claude Jutra à Daniel Lazare.
21 novembre 1966. Coll. Cinémathèque québécoise.1981.0040.07.AR.
Concernant l’entente avec la United Artists Corporation et avec la Cinémathèque canadienne.

46p_660_01_12_9Lettre de Claude Jutra  à Eugene Pleskow.
24 février 1969. Dactylographiée. Copie carbone non signée. Archives UQAM. Fonds d’archives Claude-Jutra, 46P-660:01/12 (8).
Jutra demande au représentant de United Artists de bien vouloir répondre à la demande de Serge Losique qui veut acheter une copie de son film.

RAPPORTs DE DISTRIBUTION

1984_0049_25_AR_05Bordereau du distributeur américain Lopert Pictures Corporation.
Du 15 avril 1966 au 2 décembre 1967. Papier en-tête. Coll. Cinémathèque québécoise.1984.0049.25.AR.
Relevé détaillé des revenus et dépenses de la distribution du film aux États-Unis sous le titre de Take It All.

46p_660_01_12_9Lettre d’Arthur I. Weinberg  à Claude Jutra.
2 juin 1966. En-tête de Hess Segall Popkin & Guterman. Dactylographiée et signée. Archives UQAM. Fonds d’archives Claude-Jutra, 46P-660:01/12 (9).
Cette lettre nous apprend, entre autres, que le film À tout prendre a remporté la somme de 2 600 $ de recettes au guichet lors de la deuxième semaine de sa présentation  au Plaza.

1984_0049_25_AR_06Rapports de distribution de United Artists.
2 décembre 1967. Papier en-tête. Six pages. Coll. Cinémathèque québécoise.1984.0049.25.AR.
Relevés détaillés des revenus et dépenses (dollars américains) de la distribution internationale du film sous le titre de Take It All, dans une dizaine de territoires.

ARTICLES DE PRESSE

ATP_DP1_La presse_1965-05-15La Presse.
15 mai 1965. Coupure de presse. Coll. Cinémathèque québécoise.
« Le cinéma canadien conquiert nos voisins du Sud ».

ATP_DP1_The Montreal Star_1965-07-28The Montreal Star.
28 juillet 1965. Coupure de presse. En anglais. Coll. Cinémathèque québécoise.
« Jutra Sells Film To United Artists« . Journaliste : Dusty Vineberg.

ATP_DP1_Le nouvelliste_1965-08-17Le Nouvelliste.
17 août 1965. Coupure de presse. Coll. Cinémathèque québécoise.
« Les droits d’À tout prendre vendus à la firme United Artists ».

ATP_DP1_Box Office CDN_1965-08-16Box Office CDN Edition.
16 août 1965. Coupure de presse. En anglais. Coll. Cinémathèque québécoise.
« United Artists Buy Claude Jutra Film ».

ATP_DP1_New York Times_1966-04-26The New York Times.
26 avril 1966. Coupure de presse. En anglais. Coll. Cinémathèque québécoise.
« Screen: Take It All Opens at Plaza ». Journaliste : Bosley Crowther.

ATP_DP1_New York Post_1966-04-26New York Post.
26 avril 1966. Coupure de presse. En anglais. Coll. Cinémathèque québécoise.
« Take It All Enters Plaza Theater ». Journaliste : Archer Winsten.

ATP_DP1_ La tribune_1966-04-27La Tribune.
27 avril 1966. Coupure de presse. Coll. Cinémathèque québécoise.
« New York accueille À tout prendre avec des critiques fort diversifiées ».

ATP_DP1_The Daily Star_1966-05-02
The Daily Star.
2 mai 1966. Coupure de presse. En anglais. Coll. Cinémathèque québécoise.
« French-Canadian films stirring waves in N.Y. ». Journaliste : Stan Fischler.


ATP_DP1_Newsweek_1966-05-16_P1
Newsweek.
16 mai 1966. Coupure de presse. En anglais. Deux pages. Coll. Cinémathèque québécoise.
« The Underground Is Rising ». Journaliste : Bosley Crowther.

ATP_DP1_Ottawa Journal_1966-05-21Ottawa Journal.
21 mai 1966. Coupure de presse. En anglais. Coll. Cinémathèque québécoise.
« À tout prendre Makes Good In NY. ‘Underground’ Films Emerge ». Journaliste : Bosley Crowther.

Dossier réalisé avec la collaboration de