La Cinémathèque québécoise

Collections en ligne

Ce site est rendu possible grâce à la fondation Daniel Langlois

Dossiers sur les collections

LA SORTIE EN SALLE À MONTRÉAL

Carton d'invitation pour la Première du film À tout prendre.15 mai 1963. Papier cartonné. Adressé à Monsieur et Madame Guy Coté. Coll. Cinémathèque québécoise. 1984.0049.03.SC.Les producteurs et distributeurs du film invitent à une Soirée de Gala à l'occasion de la Première du film À tout prendre au théâtre Saint-Denis à Montréal.
Carton d’invitation pour la première du film À tout prendre.
15 mai 1964. Papier cartonné. Adressé à Monsieur et Madame Guy Coté. Coll. Cinémathèque québécoise. 1984.0049.03.SC.
Les producteurs et distributeurs du film invitent à une soirée de gala à l’occasion de la première du film À tout prendre au théâtre Saint-Denis à Montréal.

Le 15 mai 1964, une première de gala au théâtre Saint-Denis marque le lancement et la sortie en salle du film À tout prendre. Le discours d’accueil est prononcé par Guy L. Coté, président-fondateur de la Cinémathèque canadienne (devenue la Cinémathèque québécoise en 1971), en présence des acteurs, des membres de l’équipe et de notables de la Ville de Montréal et du Gouvernement du Québec. Une réception est offerte après la projection au restaurant Hélène de Champlain. Tous les collaborateurs du film présents à cette première sont habillés de complets élégants confectionnés par la manufacture de vêtements pour homme Hyde Park Clothes appartenant à la famille du coproducteur Robert Hershorn.

La presse écrite, la radio et la télévision traitent abondamment de cet évènement avant comme après la projection. Notons entre autres les entrevues réalisées par la Société Radio-Canada avec Claude Jutra et l’émission hebdomadaire Vivre sa vie, animée par Patrick Straram, diffusée le lendemain de la première et entièrement consacrée à cette soirée : un document passionnant de 45 minutes réalisé dans le plus pur style de cet homme de radio excentrique, avec citations, musiques, chansons et entrevues. Une autre rareté à signaler est cette émission-débat à la télévision opposant Michel Patenaude à Jacques Godbout à propos d’À tout prendre, diffusée le 17 mai 1964.

Le film tient l’affiche au théâtre Saint-Denis et au cinéma Bijou du 16 au 29 mai 1964. Dans une lettre à Claude Jutra, l’assistant du directeur général de la Compagnie France Film annonce qu’il daigne garder le film en salle pour une deuxième semaine, malgré le succès mitigé de Trouble-fête de Pierre Patry, présenté quelques semaines plus tôt dans les deux mêmes salles. Les causes énumérées par le propriétaire de salles pour expliquer le risque encouru de déficit lors d’une sortie en salle d’un film québécois sont étonnamment les mêmes encore aujourd’hui.

Le bordereau de recettes de la Columbia Pictures of Canada envoyé à Orion Films fait état d’un montant de 2 730,71 $ perçu au guichet à titre de recettes pour les deux semaines d’exploitation du film au théâtre Saint-Denis et au cinéma Bijou.

VOIR L’ENSEMBLE DES DOCUMENTS

> Première de Gala

> Articles de journaux

> Émission de radio

> Émission de télévision

> Autres documents

Dossier réalisé avec la collaboration de