La Cinémathèque québécoise

Collections en ligne

Ce site est rendu possible grâce à la fondation Daniel Langlois
? Recherche avancée
?
?

Oeuvres

DE L'AUTRE CÔTÉ DU PAYS

Titre
DE L'AUTRE CÔTÉ DU PAYS [TV]
Réalisateur/réalisatrice
Catherine Hébert
Pays de réalisation
Canada : Québec
Année de sortie
04/02/2008
Durée
84 min 0 sec long métrage
Autres titres
Other Side of the Country
Titre de travail
Sur la route d'Aboke

Données de production Détails

Format de projection
1:1,78
Couleurs / Noir & blanc
couleurs
Langues
anglais / français / lango / acholi
Procédés sonores
stéréo
Lieux de tournage
Ouganda
Coût
408,103

Données de diffusion Détails

Premières
18/01/2008, EX-CENTRIS (QUÉBEC), Canada : Québec
Visa
Visa général
Prix
18/11/2007

Contenu Détails

Résumé
Une oeuvre méditative et esthétiquement achevée plongeant au coeur d’une guerre qui fait rage depuis 20 ans au nord de l’Ouganda. Quand la forme se met au service de la dénonciation. De l'autre côté du pays l’Ouganda est le théâtre d’une des pires crises humanitaires du monde, où s’opposent depuis deux décennies le gouvernement et un groupe de rebelles. Chaque année, les rebelles enlèvent des milliers d’enfants pour servir dans leurs rangs, tandis que des milliers d’Ougandais affluent dans les villes en quête de sécurité. En guise de solution, le gouvernement a contraint 1,7 million de personnes à vivre dans des camps pour priver les rebelles de ravitaillement et de nouvelles recrues. Loin d’offrir la protection promise, ces camps sèment plutôt la mort. Jetant un regard incisif sur les enjeux politiques de la guerre, le film suit cinq personnages dont le quotidien est conditionné par le conflit : une mère devenue activiste après l’enlèvement de sa fille ; une fillette marchant des dizaines de kilomètres chaque jour pour trouver un endroit où passer la nuit ; une grand-mère condamnée à finir ses jours dans un camp insalubre ; un garçon de sept ans vivant dans la rue afin de survivre ; et un homme dont le courage et le franc-parler l’amèneront à plonger au coeur du conflit. Ce film montre de manière éloquente la vie d’un peuple aux prises avec une guerre sanguinaire à l’égard de laquelle le gouvernement fait preuve de complaisance. Entièrement tourné en Ouganda et dépourvu de narration, ce documentaire donne la parole aux gens de ce pays coupé en deux. (site Mango Films)
Résumé anglais
The population is the battleground in one of the worst humanitarian crises in the world, where war continues between rebels and the Ugandan government. As rebels abduct and force children and adults into their ranks, thousands flood into towns searching for security. In response, the government forces 1.7 million people into camps in an attempt to cut off the rebel’s supplies and recruits. Instead of protection, the camps offer disease and death. Politically crisp and salient, the film captures the realities of war in northern Uganda through the interconnected stories of five people, including: a mother turned activist after her daughter’s abduction; a young girl traveling miles daily looking for a safe place to sleep; a 7 year old boy who moved onto the streets to survive; and an increasingly outspoken and courageous man whose job takes him to the heart of the war. The film powerfully elucidates what it means for people to live through a war carried out by rebels and played down and drawn out by a complicit government. Shot entirely onsite and told exclusively through the images, voices and perspectives of Ugandans. (Mango Films)
Genres/Catégories
DOCUMENTAIRE