La Cinémathèque québécoise

Collections en ligne

Ce site est rendu possible grâce à la fondation Daniel Langlois

Médiathèque

Pour accompagner certains programmes, cycles thématiques ou rétrospectives importantes, la Médiathèque prépare des « Repères bibliographiques ». Vous pouvez les consulter ici.

№.115, Andrzej Wajda


Wajda : de nos collections

Du 03 au 13 avril 2017


« Je ne connais pas Wajda. Pourtant, depuis que j’ai vu son film, UNE FILLE A PARLÉ, nous sommes amis, et je serais fier et heureux de lui serrer la main. Wajda est en effet, à ma connaissance, le seul metteur en scène avec Lizzani à avoir, depuis BLOCKADE, certains films de Borzage et du cinéma soviétique d’avant-guerre, intégré l’amour dans une histoire révolutionnaire, ou pour être plus exact, à n’avoir pas dissocié ces deux forces primordiales de l’homme : l’amour et la révolte… Wajda, lui, raconte une histoire, notre histoire, l’histoire de tous les hommes libres, sans jamais même imaginer que le grand amour puisse être autre chose qu’un brasier dans lequel la révolution prendra feu »     -Kyrou, Ado. « Le visage féminin de la révolution ». Cinéma (Paris), no 21 (février 1957), p.33.

monographies

Douin, Jean-Luc. Wajda. Paris : Éditions Cana, 1981, 213p. Bibliogr. ; Ill. PN 1998 A3W23 D6.
Andrzej Wajda parle de la situation politique de la Pologne ainsi que du cinéma polonais.

Eder, Klaus ; Kreimeir, Klaus ; Ratschewa, Maria ; Thienhaus, Bettina. Andrzej Wajda. Nantes : L’Atalante, 1982, 248,1p. Bibliogr. ; Filmogr. ; Générique ; Ill. PN 1998 A3W23 E3 F
Le rapport de l’individu à l’histoire, la recherche d’une identité nationale ainsi que les concepts fondamentaux Art/Amour/Mort dans l’oeuvre d’Andrzej Wajda.
Estève, Michel. Andrzej Wajda ou le combat pour la liberté. Paris : Éditions du Cerf, 1984 – (7e Art ; 69), pp141- 173. Ill. PN 1995.9 P6E8.
Comment le cinéma témoigne de la résistance aux idéologies totalitaires. Chapitre de l’ouvrage Le pouvoir en question : essai sur la dignité de l’homme à l’écran par Michel Estève.
McArthur, Colin ; Andrzej Wajda. Wajda : Polish cinema. Londres : British Film Institute, Education Department, 1970, 60p. Filmogr. PN 1998 A3W23 M3.
Document accompagnant une rétrospective organisée par le BFI, qui présente le cinéaste et son oeuvre.
Michalek, Boleslaw. Andrzej Wajda’s vision of one country’s past and present. New York : St.Martin’s Press, 1983, pp.169-188. Ill. PN 1993.5 E94P6.
Analyse des films de Wajda dans le contexte culturel, politique et cinématographie est-européen. Chapitre du livre « Politics, art and commitment in the East European cinema », sous la direction de David W. Paul.
Michalek, Boleslaw ; Turaj, Frank ; Sobolewski, Tadeusz. Andrzej Wajda, cinéaste polonais. Paris : Éditions du Centre Pompidou, 1992 – (Cinéma/pluriel), pp.152-187. Bibliogr. ; Filmogr. ; Générique ; Ill. PN 1993.5 P6M5.
Présentation de l’oeuvre d’Andrzej Wajda dans le contexte du cinéma polonais. Chapitre de l’ouvrage Le cinéma polonais sous la direction de Boleslaw Michelek et Frank Turaj.
Trinon, Hadelin ; Wajda, Andrzej. Wajda. Paris : Seghers, 1964 – (Cinéma d’aujourd’hui ; 26), 189p. Ill ; Filmogr. ; Bibliogr. PN 1998 A3W23 T7.
Comprend des textes critiques sur certains films d’Andrzej Wajda, de même que des témoignages d’artisans du cinéma polonais.
Wajda, Andrzej. Un cinéma nommé désir. Paris : Stock, 1986, 138p. Bibliogr. ; Ill. PN 1998 A3W23 W3.
Réflexions du réalisateur sur les étapes de création, du scénario à la réalisation. La version anglaise de ce livre a pour titre : Double vision : my life in film.
Wajda, Andrzej ; Fogler, Janusz ; Kosinska, Barbara. Wajda films. Varsovie : Wydawmictwa Artystyczne i Filmowe : Wydawnictwo Naukowe Pwn, 1996, 2 vol. Ill. ; Filmogr. ; Générique. PN 1998 A3W23 W31.
Version anglaise d’un ouvrage remarquable, largement illustré de photos, de dessins, d’extraits de scénarios ainsi que de plusieurs autres documents afférents aux films d’Andrzej Wajda.

ARTICLES

« Spécial Wajda ». L’Avant Scène du cinéma, no 239-240 (janvier 1980), pp 3-106. Bibliogr. ; Filmogr. ; Ill.
Dossier consacré à Andrzej Wajda comprenant les scénarios de CZTOWIEK Z MARMURU (L’Homme de marbre) et du court métrage VARSOVIE.

Bonneville, Léo. « Flash sur un réalisateur : Andrzej Wajda ». Séquences, no 49 (avril 1967), pp.25-28.
Regard sur les caractéristiques des personnages dans les oeuvres du cinéaste polonais, ainsi que sur ses thèmes principaux.

Desbarats, Francis ; Plazewsky, Jerzy. « Wajda et l’école du réalisme subjectif ». Cahiers du cinéma, no 96 (juin 1959), pp.20-27.
Analyse du contenu et de la forme de POPIOL I DIAMENT (Cendres et diamants) mettant en lumière son style réaliste subjectif évoquant la situation politique de la Pologne de l’époque (1945). Suivie d’autres exemples de films polonais qui adoptent le réalisme subjectif.

Liebman, Stuart. « The art of memory : Andrzej Wajda’s war trilogy ». Cineaste, vol. 32 no 1 (hiver 2006), pp.42- 47. Ill.
Comment le cinéaste a pu, et ce, dès le début de sa carrière, repousser les frontière de l’orthodoxie politique.

Mazierska, Ewa. « Non-Jewish Jews, good poles and historical truth in the films of Andrzej Wajda ». Historical Journal of Film Radio and Television, vol. 20 no 2 (juin 2000), pp.213-226.
Étude sur la conformité de la représentation des Juifs dans l’oeuvre de Wajda avec la réalité historique.

Prodromidès, François. « Le témoin de l’histoire : image et montage de l’histoire dans l’oeuvre de Wajda ». Vertigo, no 16 (janvier 2007), pp.165-169.
La représentation de l’histoire, notamment celle de la Pologne, dans l’oeuvre de Wajda à travers deux de ses films en particulier, CZLOWIEK A MARMURU (L’Homme de marbre) et CZLOWIEK Z ZELAZA (L’Homme de fer).

Roy, André. « Andrzej Wajda, 1926-2016 : la conscience inquiète de la Pologne ». 24 images, no 180 (décembre 2016-janvier 2017), pp.46-49. Ill.
Étude sur la carrière du réalisateur Andrzej Wajda et la thématique de son oeuvre.

Schuppert, Fabian. « Film, politics, censorship : Andrzej Wajda’s A GENERATION and MAN OF MARBLE from a political perspective ». Kinema : A Journal for Film and Audiovisual Media, no 25 (printemps 2006), pp.49-62.
Étude sur le rôle politique ainsi que sur l’usage du cinéma à partir de deux films d’Andrzej Wajda.

Wajda, Andrzej ; Kyrou, Ado. « Andrezj (sic) Wajda ». Positif, no 25-26, (1957), pp.2-8.
Récit, par le réalisateur, de ses débuts au cinéma en Pologne à l’aube des années 1950, suivi d’une critique du film KANAL.

Zarebski, Konrad J. « Les noces de cinéma : de Jaroslaw Iwaszkiewicz et Andrzej Wajda ». Positif, no 588 (février 2010), pp.23-25. Ill.
Étude sur les rapports de l’écrivain polonais Jaroslaw Iwaszkiewicz avec le cinéma, notamment sur sa collaboration avec Andrzej Wajda.

ENTRETIENS

Bickley, Daniel ; Rubenstein, Lenny. « Between the permissible and the impermissible : an interview with Andrzej Wajda ». Cineaste, vol. 11 no 1 (hiver 1980-1981), pp. 2-9, 49.
Le réalisateur discute de son travail, des débuts du cinéma polonais ainsi que celui d’après-guerre.

Brooke, Michael ; Kuc, Kamila. « Lest we forget ». Sight and Sound, vol. 18 no 6 (juin 2008), pp.34-37. Ill.
Andrzej Wajda parle, entre autres, de son film KATYN (2008) et de sa conception du cinéma.

Devillers, Michel. « Andrzej Wajda ». Cinématographe, no 41 (novembre 1978), pp.61-63.
Andrzej Wajda décrit l’évolution de son esthétique.

Douin, Jean-Luc ; Bérard, Pierre. « J’ai sorti la statue de marbre des ténèbres afin que surgisse à nouveau un homme de cristal ». Télérama, no 1499 (4 octobre 1978), pp.92-95.
Le cinéaste parle de son film CZLOWIEK Z MARMURU (L’Homme de marbre).

Janicki, Stanislas ; Sirodeau, Jean. « Entretien avec Andrzej Wajda ». Positif, no 74 (mars 1966), pp.1-28.
Andrzej Wajda évoque la conception de ses films, les thématiques et la symbolique qu’il développe, ses débuts au théâtre et les scénarios de ses films jusqu’à 1966.

Klopotowski, Krzysztof. «« Je complète mon curriculum vitae » : entretien avec Andrzej Wajda ». Positif, no 243 (juin 1981), pp.2-7.
Andrzej Wajda parle de ses films ainsi que de la situation du cinéma polonais en 1980, relativement au travail du Comité pour la protection du cinéma.

Latek, Stanislav. « Entre cinéma et théâtre : Wajda à l’ombre de Dostoïevski ». 24 Images, no 38 (été 1988), pp.37-39. Ill.
Andrzej Wajda présente son travail au cinéma et au théâtre et expose les difficultés rencontrées dans l’adaptation de l’oeuvre de Dostoïevski, « Les Possédés ».

Michaleck, Boleslaw. « Entre LA TERRE DE LA GRANDE PROMESSE et LA LIGNE D’OMBRE : entretien avec Andrzej Wajda ». Positif, no 178 (février 1976), pp.20-23.
Andrzej Wajda parle de ses deux films ZIEMIA OBIECANA et SMUGA CIENA.

Niogret, Hubert. « Entretien avec Andrzej Wajda : Lech Walesa, l’homme d’espoir ». Positif, no 645 (novembre 2014), pp.23-28. Ill.
Le réalisateur Andrzej Wajda explique en quoi son point de vue sur le leader syndical Lech Walesa s’est modifié depuis ses premier films et  parle du tournage de son film < Walesa : czlowiek z nadziei >.

Prendowska, Krystyna. « Artist as politician : an interview with Polish director Andrzej Wajda ». Literature Film Quarterly, vol. 22 no 4 (octobre 1994), pp.246-252.
Andrzej Wajda donne son point de vue sur la situation de l’art et de la politique en Pologne. Entretien accordé en 1989.

Rebierre, Jean-Roger. « Wajda : la difficulté des rapports humains ». Cinéma (Paris), no 45 (avril 1960), pp.67-73.
Le cinéaste parle de son parcours vers le cinéma, de ses oeuvres, de ses confrères et de l’organisation de la production polonaise en 1960.

VIDÉOS DE CONSULTATION

Siberian Lady MacBeth (Yougoslavie, Andrzej Wajda, 1961)

Three War Films : Generation (1955) / Kanal (1957) / Ashes and Diamonds (1958)

Katyn (Pologne, Andrzej Wajda, 2007)

DOSSIERS DE PRESSE

La médiathèque possède plusieurs dossiers de presse sur Andrzej Wajda comprenant la réception critique de ses films dans les journaux.

—————————————————————————————————————————————————————————————

Cette bibliographie est sélective en regard des documents disponibles à la Médiathèque Guy-L.-Coté. Pour effectuer une recherche dans les collections en ligne : http://collections.cinematheque.qc.ca/recherche/livres-et-periodiques

Produit par David Fortin, avril 2017