La Cinémathèque québécoise

Collections online

Ce site est rendu possible grâce à la fondation Daniel Langlois

Dossiers sur les collections

L’occupation du bureau de surveillance du cinéma et le prolongement des Rencontres

Borremans_BSCQ
Occupation du Bureau de Surveillance du Cinéma, automne 1974. À gauche : Jean Pierre Lefebvre et Jacques Gagné, à l’extrême droite : Jacques Leduc. Photographie : Guy Borremans.

À l’automne 1974 les revendications du milieu du cinéma québécois en rapport avec l’adoption d’une Loi sur le Cinéma sont à leur paroxysme. Une certaine exaspération règne chez les cinéastes les plus engagés. C’est ainsi qu’en novembre 1974, soit quelques mois après la tenue des Rencontres, une poignée de cinéastes dont Jean-Pierre Lefebvre, Jacques Leduc et Roger Frappier décident d’aller occuper le Bureau de Surveillance du Cinéma situé dans l’Édifice gouvernemental du 360 rue McGill. Ils furent alors rejoints par l’ensemble du milieu et pendant plusieurs semaines l’endroit se transforme en un espace où vont se tenir, spontanément une sorte « d’États Généraux du Cinéma Québécois ». Ce coup-de-force, va finalement entraîner l’adoption, début 1975, de la loi créant l’IQC aujourd’hui devenu la Société de Développenent des Entreprises Culturelles (SODEC).

Conséquence indirecte, coïncidence, incidence ou émanation indirecte des RINC ? Ou plus simplement “signe des temps”? Probablement que nous ne pourrons jamais pouvoir affirmer que le trio qui a lancé cette occupation, et qui fut partie prenante tant dans l’organisation que dans sa participation aux Rencontres Internationales de Juin, avait été inspiré, motivé par les différentes retombées de ces assises ?

Sur son site Internet, Denys Desjardins raconte, à l’aide de plusieurs témoignages des intervenants dans cette « aventure », les motivations et le déroulement de ce moment historique dans notre Cinématographie.

Chronologie des événements de l’année 1975

 

Introduction d'André Pâquet
André Pâquet, “Pour une décolonisation du cinéma québécois”, in Cinéma-Québec, vol 4, no 4, 2 mai 1975, pp. 26-46.
Liberté_TribunalCulture_500
En septembre 1975, la revue Liberté publie le Rapport sur le tribunal de la culture.