La Cinémathèque québécoise

Collections en ligne

Ce site est rendu possible grâce à la fondation Daniel Langlois

Dossiers sur les collections

LE POST-SCRIPTUM

Johanne Harrelle publie en 1980 un récit autobiographique de 217 pages intitulé Une leçon. Dans l’exemplaire conservé aux archives de la Cinémathèque se trouve à la page de titre cette note manuscrite de Claude Jutra : « À tout prendre, deuxième version ».

HarrelleJ_Une leçonJohanne Harrelle, Une leçon, 1980. Éditions Stanké. Montréal. 217 pages. Coll. Cinémathèque québécoise.
Les pages 79 à 136 de l’ouvrage décrivent spécifiquement la relation amoureuse vécue entre Johanne et Claude. Ce récit s’offre en quelque sorte comme un long post-scriptum au film.

Émission de radio : La Vie quotidienne (extrait)
3 avril 1980. Société Radio-Canada, Première chaine. Entretien avec Johanne Harrelle à l’occasion de la publication de son livre Une leçon. Lizette Gervais, intervieweuse; Suzanne Mercure, réalisatrice. Durée : 20 min
Johanne Harrelle raconte son enfance et, plus précisément, sa condition d’orpheline depuis son placement à la crèche d’Youville jusqu’au couvent Ste-Agnès. Sa mère, Berthe Demers, est atteinte de tuberculose et ne peut s’occuper de Johanne et de son jeune frère Jacques. Leur père, Tucker Harrell, un Afro-Américain, décède quand Johanne a trois ans. Les religieuses tentent de la placer dans des familles d’adoption, sans succès, car, dit-elle, « je ne savais pas être une bonne domestique ». Elle retrouve sa mère vers l’âge de 23 ans et affirme qu’elle n’a jamais eu la sensation d’avoir été abandonnée.

 

Émission de radio : Quand on s’endimanche (extrait)
11 mai 1980. Société Radio-Canada, Première chaine. Entretien avec Johanne Harrelle. Monique Miller, animatrice. Durée : 8 min
Dans cet entretien, Johanne Harrelle est d’abord invitée par l’intervieweuse à commenter le choix du titre de son livre, Une leçon. « Mon vivre est une leçon. C’est ma vie, ma vérité », dit-elle. Elle explique ensuite qu’elle a mis une quinzaine d’années à l’écrire, que le processus d’écriture lui a permis de se retrouver, d’aller plus loin dans sa mémoire et de se libérer en quelque sorte.

 

Émission de télévision : Femme d’aujourd’hui (extrait)
27 mai 1980. Société Radio-Canada. Reportage sur Johanne Harrelle. Minou Petrowski, journaliste et intervieweuse; Georges Francon, réalisateur. Durée : 15 min 27 s
Réalisé à l’occasion de la sortie en librairie du livre autobiographique Une leçon de Johanne Harrelle, ce reportage retrace la vie d’orpheline de l’auteure. L’interview est illustré par quelques images de lieux où elle a passé son enfance et son adolescence. La journaliste s’intéresse aussi à sa liaison avec le sociologue français Edgar Morin. Curieusement, aucune mention n’est faite de sa relation amoureuse avec Claude Jutra.
Dossier réalisé avec la collaboration de