La Cinémathèque québécoise

Collections en ligne

Ce site est rendu possible grâce à la fondation Daniel Langlois

Dossiers sur les collections

LA POSTPRODUCTION

Photo d'une pellicule.[196?] Bobine de film et pellicule sur un appareil. Noir et blanc. 1995.0352.PH.34. Sur la pellicule est imprimé le titre « À tout prendre ».
[196?] Bobine de film sur un appareil. Noir et blanc. 1995.0352.PH.34.
Sur la pellicule est imprimé le titre « À tout prendre ».

Après avoir investi 17 000 $ dans la production de son film, Claude Jutra est à court d’argent et évalue à 11 000 $ le coût de la postproduction du film, c’est-à-dire pour la fin du montage, le mixage et le tirage de la première copie 35 mm du film. Par l’intermédiaire de Johanne Harrelle, il rencontre le mécène Robert Hershorn et signe une entente de coproduction avec sa compagnie, Orion Films. Celui-ci s’engagera à investir, dans un premier temps, la somme de 6 000 $.

Par ailleurs, en avril 1963, il adresse une demande d’aide financière à Georges-Émile Lapalme, ministre des Affaires culturelles du Québec, qui lui permettrait de parachever à temps son film pour le Festival international du film de Montréal. Plusieurs mois plus tard, il recevra une réponse positive à sa requête, soit 6 000 $ sous la forme d’une subvention, la première octroyée à une production cinématographique par le gouvernement québécois. Il fera aussi appel à l’Office national du film pour procéder au mixage du film.

À l’automne 1963 et au début de 1964, Jutra s’ingénie à réaliser le gonflage en 35 mm et le sous-titrage anglais de son film. Plusieurs documents font foi des démarches effectuées à cet effet auprès de plusieurs laboratoires canadiens et américains.

La traduction anglaise est réalisée par Leonard Cohen — un ami d’enfance de Robert Hershorn — et se compose d’un très habile mélange de sous-titres et d’une narration off dite par Claude Jutra. Un document de 80 pages, sorte de tableau synoptique de toutes les scènes de la version anglaise du film, est reproduit in extenso, s’avérant une pièce d’archives des plus précieuses de ce dossier.

VOIR L’ENSEMBLE DES DOCUMENTS

> Financement 

> Plan de mixage

> Sous-titrage et gonflage

> Transcription de la traduction anglaise

> Autres documents

Dossier réalisé avec la collaboration de