La Cinémathèque québécoise

Collections en ligne

Ce site est rendu possible grâce à la fondation Daniel Langlois

Anciens périodiques

Ouf !

Claude…
Ou plutôt Juju

C’était entre les années 1955 et 1965.
Entre PIERROT DES BOIS et À TOUT PRENDRE.
Après… c’était plus rare. Du plaisir on est passé au… gagne-pain… puis nous sommes devenus une industrie… non ?
Avant
C’était l’époque des tentatives. Combien de jours… et surtout de nuits passées à faire reculer l’impossible… Avec Michel, Jean-Claude, Johanne et les autres.
Juju par son talent, ses connaissances et sa générosité a fait que le monde qui « tournait » autour de lui a développé une admiration réciproque qui, 30 ans plus tard, dure encore.
Comme disait Grand-Louis, « il faudrait que ce temps-là rarrive ».
Au fond c’est facile
tout ce que ça prend
c’est quelqu’un qui
connaît tout du métier
et veut en apprendre encore
trouve les images de ses caméramen fantastiques
aime ses acteurs
devient fou de joie devant l’ardeur de ses assistants
accepte de n’avoir presque rien
et veut tout partager
est le plus fervent et assidu
spectateur des films des autres
toujours refuse d’être le boss
de qui que ce soit
Ouf !
Juju tes bottes sont
pas faciles à chausser !

Bernard Gosselin